Les publications récentes

Plusieurs normes dans le domaine de la "FONDERIE" ont été publiées fin 2011.

La Norme NF EN 1559-3

Fonderie - Conditions techniques de fourniture - Partie 3 : Spécifications complémentaires pour les pièces moulées en fonte"

Introduction

Le CEN/TC 190 «Techniques de fonderie» a élaboré une série de normes de matériaux couvrant les fontes suivantes :
— fontes à graphite lamellaire ;
— fontes malléables ;
— fontes à graphite sphéroïdal ;
— fontes ausferritiques à graphite sphéroïdal ;
— fontes résistant à l’usure par abrasion ;
— fontes austénitiques ;
— fontes à graphite (vermiculaire) compacté ;
— fontes à graphite sphéroïdal ferritiques faiblement alliées pour applications à haute température.
 
En vue d'aider les fabricants et les acheteurs à préparer des contrats en bonne et due forme et d'éviter les malentendus, le CEN/TC 190 a approuvé l'élaboration d'une série de normes traitant des conditions techniques de fourniture. Chaque partie a été élaborée indépendamment des autres.
 
La Norme NF EN 1559-3:2011 traite des spécifications techniques complémentaires de fourniture de tous les matériaux en fonte ; elle fournit par exemple des informations optionnelles et donne des précisions sur les procédés d'élaboration, les opérations de soudage, les spécifications complémentaires concernant l’état de la pièce moulée, les méthodes d'essai.
 
La Norme NF EN 1559-3:2011 ne peut être utilisée seule pour établir les spécifications relatives à la commande et à la livraison de pièces moulées en fonte, mais en complément de la Norme NF EN 1559-1. Le symbole ● précédant le titre de l’article indique que les exigences de ce même article dans la Norme NF EN 1559-1 doivent être respectées.

Plus d'informations>>>>>>>

La Norme NF EN 1561

Fonderie — Fontes à graphite lamellaire

Introduction

Elle traite de la classification des fontes à graphite lamellaire, divisées en deux groupes et spécifiées respectivement par leur résistance à la traction et leur dureté.
Les propriétés de la fonte à graphite lamellaire dépendent de la forme et de la répartition du graphite et de la structure de la matrice.
Dans l’édition « 2011 » de la EN 1561, la désignation symbolique était basée sur la résistance à la traction minimale devant être obtenue dans l'échantillon coulé à part ayant un diamètre de 30 mm. Le Tableau 1 de la précédente édition indiquait les valeurs minimales obligatoires correspondantes de résistance à la traction pour un échantillon attenant, recommandées pour des épaisseurs de paroi déterminantes allant jusqu'à 300 mm.
 
Pour les pièces moulées projetées avant la date de publication de la NF EN 1561 :2011, il est en outre possible de déterminer la résistance à la traction de la nuance de fonte à graphite lamellaire spécifiée, en utilisant des échantillons coulés à part ayant un diamètre de 30 mm, quel que soit l'épaisseur de paroi déterminante. Dans ce cas, les valeurs minimales requises pour la résistance à la traction, telles que spécifiées dans l'édition précédente (NF EN 1561:1997) de cette norme, sont données dans l'annexe A de la présente édition.
 
Dans la présente édition de la Norme NF EN 1561, la désignation symbolique est basée sur la résistance à la traction minimale devant être obtenue pour un échantillon coulé, dont le diamètre correspond à l'épaisseur de paroi déterminante de la pièce moulée. Ceci s'applique à une épaisseur de paroi déterminante maximale de 50 mm.
Par comparaison à l'édition précédente de la NF EN 1561 :2011, pour des épaisseurs de paroi déterminantes allant de 50 mm à 200 mm, la relation avec l'échantillon coulé à part de 30 mm a été abandonnée et à la place, des échantillons attenants ayant des dimensions correspondant aux domaines d'épaisseur de paroi déterminante sont spécifiés.
De plus, les propriétés minimales de résistance à la traction devant être obtenues pour ces échantillons attenants ont été augmentées.
Dans la présente édition de la Norme NF EN 1561, le nouveau système de désignation numérique, établi dans l'EN 1560], est pris en compte.
 
Les propriétés mécaniques du matériau peuvent être évaluées sur des éprouvettes usinées, préparées à partir :
— d'échantillons coulés à part ;
— d’échantillons coulés côte à côte ;
— d’échantillons attenants ;
— d’échantillons découpés dans une pièce moulée.
La dureté du matériau peut également être déterminée sur la pièce moulée.
 
Cependant, pour de nombreuses applications, la résistance à la traction ou la dureté ne sont pas les seules propriétés intéressantes ou déterminantes. D'autres propriétés physiques ou mécaniques peuvent être décisives pour l'utilisation des fontes à graphite lamellaire, par exemple : la capacité thermique, la diffusivité thermique, la capacité d'amortissement ou la fatigue thermo-cyclique.
C'est pourquoi une Annexe informative (A) fournit des informations supplémentaires intéressantes pour les concepteurs de pièces moulées.

Plus d'informations>>>>>>>